Collections remarquables


Fonds Ancien 

L'origine des collections anciennes de la Médiathèque remonte au XVIIème siècle : en 1614, Jacques Coton, seigneur de Chenevoux, fonde le collège des Jésuites de Roanne et le dote d'une bibliothèque. A la Révolution, les confiscations des livres des diverses congrégations religieuses constituent un dépôt littéraire, riche des collections de l'ancien Collège des Minimes et des Capucins. Ce n’est que progressivement que se structure cette bibliothèque.  Le premier catalogue en est dressé en 1856 par J. Augagneur ; il dénombre plus de 7 000 volumes. Au XIXème siècle, des dons et legs importants (Faizant, Brossard...) enrichissent et diversifient les collections. Le plus considérable reste sans conteste le legs d'Auguste Boullier, italophile et bibliophile passionné de Venise, qui laisse plus de 7 000 ouvrages. L'histoire de la bibliothèque marque les collections : religieuses au départ, puis s’ouvrant par l'apport de bibliothèques de notables ou de fonds particuliers et enfin marquée par la création en 1866 d'une bibliothèque populaire.

La Médiathèque conserve aujourd'hui :

- 220 manuscrits,

- 80 incunables,

- 6 010 titres imprimés anciens, rares et précieux du XVème au XXIème siècle,

- des fonds iconographiques (estampes, Cartes et plans, photographies - le fonds Dethève recèle un ensemble iconographique important sur la Chine et l'Afrique de la fin du XIXème siècle et le fonds Geoffray un ensemble de photographies des villes de Roanne, Charlieu et Vougy,

- des fonds musicaux,

- des archives.

La Ville de Roanne poursuit  cette aventure patrimoniale exceptionnelle en se portant acquéreur d’ouvrages anciens et contemporains, acquisitions effectuées avec le soutien de l'Etat et de la Région.

 

Fonds local 

Le fonds local rassemble l'essentiel des documents qui se rapportent à Roanne et au Roannais sous ses aspects économiques, historiques, culturels, sociaux, politiques... ainsi que les ouvrages écrits par des Roannais ou Ligériens célèbres. Véritable mémoire régionale et source d'informations considérable, le fonds local recouvre une diversité de documents :

- des ouvrages et documents imprimés (livres, brochures, travaux universitaires, tirés à part d'articles, menus, publicités...),

- des images : gravures, photographies - dont les clichés de Stéphane Geoffray sur Roanne, Charlieu et Vougy - cartes postales, affiches, plans, cartes...

- la presse locale conservée depuis le début du 19ème siècle, consultable le plus souvent sous forme de microfilms, 

- et bien d'autres documents encore...Mais ça, c’est à vous de le découvrir !

 

Fonds vénitien

Le legs d’Auguste Boullier (1832-1898) à sa Ville est un fait majeur de l’histoire des collections roannaises. Avec cette intention, c’est un ensemble d’une richesse remarquable qui intègre les fonds.  Cette collection de premier ordre sur Venise et la Vénitie rassemble des manuscrits, des ouvrages imprimés et des estampes du XVème au XIXème siècle. Elle est le fruit de la quête d'un érudit italophile qui a rassemblé environ 7 000 volumes autour de certains thèmes qui lui étaient chers. L'historiographie tient une place de choix ; Boullier a collecté toutes les grandes éditions des historiographes de la Sérénissime.

D'autres points forts apparaissent :

- une forte représentation d'éditions des oeuvres de deux polygraphes du XVIème siècle - Lodovico Dolce et Pietro Aretino,

- le théâtre, avec une série de pièces des XVIème et XVIIème siècle,

- la littérature de voyages sur l'Italie,

- un ensemble de vedute vénitienne du XVIIIème siècle - véritable répertoire des sites urbains de la ville.

Ce fonds consacré à Venise et à l'Italie reste le témoin d'un homme inscrit dans son siècle et d'un projet qu'Auguste Boullier souhaitait mener à bien : écrire une histoire politique de Venise.

À consulter également