Vous êtes ici

Bug t1 - Enki Bilal

Bug. Livre 1

Bilal, Enki 1951 - ...

En 2041, la mémoire du monde s’envole soudain, créant un chaos monstre.

...
Voir la fiche complète

Après Nikopol, Le Sommeil du monstre et Le Coup de sang, voici la nouvelle série d’Enki Bilal : Bug, un titre coup de poing qui aborde les thèmes du temps et de la mémoire et qui profile le danger planétaire du basculement au tout numérique.

L’intrigue de son nouveau récit se situe en 2041. Toute la mémoire du monde s’envole soudain, créant un chaos monstre. Seul un personnage, Kameron qui revient d’une mission sur Mars est capable d’avoir accès à l’ensemble des contenus volés sur les mémoires informatiques. Cet homme seul se retrouve malgré lui embarqué dans l’œil d’un cyclone planétaire. Tous veulent détenir les informations qu’il possède alors que Kameron ne désire rien d’autre que de retrouver sa fille. Cet intérêt fait d’elle une cible de choix pour les truands de tous bords.

Une BD qui mêle les genres de l'anticipation et du thriller dans une dystopie et une réflexion sur le réel. Les points de vue se multiplient et les personnages prennent tour à tour le contrôle de l’intrigue.

Je voulais revenir à une narration évoquant un futur plus plausible. Par rapport à ma précédente trilogie Coup de sang mais également parce que le sujet l’exigeait. J’ai donc voulu commencer par une scène presque banale, une jeune fille qui vient voir sa mère car elle a un problème de réseaux avec son smartphone.

Enki Bilal

Le style très réaliste du dessin d’Enki Bilal s’ajoute à l’harmonie totale de l’œuvre et rend le récit d’autant plus fort. Les couleurs froides renforcent l’impression d’apocalypse imaginée par l’auteur. Bilal maîtrise l’art sociétal à la perfection. Il pratique le découpage et le montage dans ses bandes dessinées de la même manière qu’au cinéma. Chaque case est réalisée séparément avant d’être remontée dans l’album, l’auteur devenant le metteur en scène de son album. Cela explique les ellipses importantes que l’on retrouve parfois entre deux cases. Comme toujours chez Bilal, on se demande s'il s'agit de BD, de littérature ou de peinture.

Bri

Livre
BD/Manga