Vous êtes ici

The ride - La chevauchée - Stéphanie Gillard

The ride : La chevauchée

Gillard, Stéphanie (Scénario)
Blaq Out

Chaque mois de décembre, les Sioux Lakotas convergent vers la réserve de Standing Rock

...
Voir la fiche complète

Chaque mois de décembre, immuablement, les Sioux Lakotas convergent vers la réserve de Standing Rock, point de départ d’un long périple à cheval. Ils rendent ainsi hommage à leurs ancêtres massacrés par le 7ème régiment de la Cavalerie américaine.

Cette chevauchée fantastique prend racine en 1890 : le grand chef Sitting Bull est tué d’une balle dans la tête ; pour échapper aux soldats, les tribus indiennes parcourent 450 kilomètres à pied jusqu'à Wounded Knee avant d’être arrêtés, désarmés et exécutés.
A travers cette commémoration, les Sioux signifient leur refus de laisser ce massacre enseveli dans les méandres de l’Histoire américaine. Ces deux semaines de traversée sont aussi le moment de resserrer des liens durement éprouvés par la vie moderne et pour les plus jeunes, elle prendra la forme d’un rite initiatique : ils éprouveront la rudesse de l'itinérance, affronteront le froid et dormiront à même le sol. Dans cette école de la vie, ils partiront à la rencontre de leur histoire et leurs pères ne manqueront pas de leur distiller quelques leçons, façon enseignement des sages. C’est l'histoire d'un monde ancien qui ne veut pas mourir mais qui s’efface peu à peu sous le poids de l’Amérique moderne, celle des 4x4 rutilants, des jeux vidéos et des sodas. 

À l'origine, il y avait l’envie pour Stéphanie Gillard de réaliser un portrait de Jim Harrison. Impossible d’aborder ce géant de la littérature américaine sans parler des Natifs américains auxquels il fait si souvent référence. La découverte de cette chevauchée et la rencontre avec les Sioux Lakotas s'imposera finalement comme un sujet en soi.
La caméra, très mouvante, s’attache à prendre le pouls de ce moment et le restitue en un geste d’une grande beauté. Beauté des paysages découverts sous les sabots qui foulent les grandes plaines, beauté des Amérindiens qui, dignement, essaient de préserver ce qu’il reste de leur mémoire, beauté du film documentaire qui ouvre au monde et donne à voir des morceaux d’Humanité.

Cécile

DVD
Documentaire