Le jardin du Moyen-Âge


Conférence A2MR dans le cadre de Histoire, histoires par Bernard Grobellet

Entrée libre

Jeudi 16 novembre à 17 h 30

 

Un paradis perdu à reconquérir

 

Subsistance…et espérance… Deux maîtres-mots pour illustrer ces pratiques et ces lieux qui devinrent des  ornements emblématiques  de quelques grands monastères.

 

Au souci simplement vivrier, vieux comme l'humanité, s'ajoute très vite chez les moines et les moniales le souci de soigner les corps et les âmes. Le jardin se charge alors d'une valeur symbolique, en référence aux prairies d'Eden,. Lieu utile, mais aussi d'instruction, de  méditation et de paix le jardin médiéval, jardin mystique ou jardin des délices, cèdera la place, progressivement à partir de la Renaissance à d'autres goûts et d'autres architectures.